En images : La Slovaquie à l’honneur à Bayonne

Le mardi 21 juillet 2015, aux côtés de l’Ambassadeur de Slovaquie et du Maire de Bayonne, Slovaquitaine a eu l’honneur de déposer une gerbe devant la plaque commémorative des volontaires tchécoslovaques au Monument aux Morts à Bayonne en hommage des soldats slovaques. Au nom des Slovaques d’Aquitaines, des amis (tchèques) ainsi qu’au nom de notre association, une collecte a été réalisée pour cet événement.

Malgré la période estivale, les partenaires de notre association à Bayonne n’ont pas manqué la visite historique de S.E.M. Marek Eštók, Ambassadeur de la République slovaque. Après la commémoration, des échanges cordiaux intergénérationnels et interculturels ont continué sur le sol du Musée basque. Puis autour des mets locaux.

Cela n’aurait pas pu être autrement, car le Musée a pour vocation d’être un lieu d’échange d’idées et de vues, de connaissance et de recherche, d’activité culturelle et de vie. Par ailleurs, sa devise est :

« Hemen sartzen dena bere etxean da »
« Celui qui entre ici est chez lui »
[Kto vstúpi do tohto domu, je v dome svojom]
 
Bayonne_21.7.15_devise

Les collections du musée consacrées à la vie rurale de la société basque ont dévoilé quelques similitudes avec les sociétés vivant de l’autre côté de l’Europe, surtout celles des Carpates. L’accueillante devise du musée pourrait trouver son paire dans la devise slovaque par laquelle la culture slovaque met toujours son hôte à l’honneur : « Hosť do domu, Kráľ do domu » [« l’Hôte dans la maison, le Roi dans la maison »]. La maison semble être un élément fort dans l’identité basque. Le passage au Musée nous a éclairé l’origine de nombreux noms de famille basques qui commencent par « Etxe » [la Maison en basque].

Pour revenir à la raison de notre venue à Bayonne, il convient de rappeler que, depuis sa création en 1922, le Musée basque de Bayonne est l’un des acteurs majeurs qui perpétuent la mémoire des volontaires « slaves » (tchèques, slovaques, polonais, …) de la Grande Guerre. Les collections du Musée basque et de l’histoire de Bayonne contiennent, entre autres, des photographies du passage des volontaires slovaques et tchèques au dépôt de Bayonne datant de 1914. Le Bulletin du Musée basque a publié dans le passé des articles en lien avec la Compagnie NAZDAR. Il réitère cette action et projette de publier un nouvel article dans son prochain numéro (décembre 2015).

Nous adressons nos remerciements aux élèves représentant le CVL du Lycée Louis de Foix et membres de l’Atelier Slovaquie ainsi qu’à Madame Lalanne, Proviseure, aux représentants de l’association La Société des Amis du Musée basque de Bayonne (SAMB) et à M. Rafael Zulaika, directeur de ce musée. Sans oublier d’exprimer notre gratitude à M. Olivier Ribeton, conservateur du Musée basque de Bayonne qui, malgré ses congés, a eu la gentillesse d’offrir une visite commentée à l’Ambassadeur slovaque, en présence du consul honoraire de Slovaquie, des représentants de la Mairie de Bayonne, du Lycée Louis de Foix et de notre association.

Ces précieux moments d’échange ont permis de découvrir à la partie slovaque quelques chapitres de la culture et de l’histoire locales peu connus aux pieds des Carpates ainsi que l’univers des sports dérivés des jeux de paume (sans oublier un jeu de carte : le jeu de Mus [mouche]!). Désormais, les noms tel Léon Bonnat, Javier Ciga ou Sabino Arana Goiri restent présents dans nos souvenirs. Mais nous n’avons pas été trop dépaysés ! Nous avons retrouvé des traces de l’impératrice Elisabeth d’Autriche, connue sous le nom de « Sissi » qui avait résidé à Biarritz à la fin du 19ème siècle. Du côté bayonnais, les questionnements ont surtout touché la Tchécoslovaquie. L’ambassadeur slovaque a pu expliquer (dans un français remarquable !), d’un côté, le désir d’union des deux peuples, slovaque et tchèque, au moment de la Grande Guerre, la création d’une armée tchéco-slovaque, puis de l’Etat tchécoslovaque et, de l’autre côté, le « divorce amiable » survenu (1.1.1993) juste après la Révolution de Velours (17.11.1989), après quelques décennies de vie commune des deux peuples (avec les cycles suivants : années démocratiques 1918-1939, interrompues par la Seconde Guerre mondiale, 1945-1948 /coup d’Etat/, années communistes 1948-1989, retour à la démocratie à partir de 1990). C’est l’administration territoriale de l’ancienne Tchécoslovaquie organisée en fédération asymétrique, en place depuis le 1er janvier 1969, : deux républiques slovaque (capitale Bratislava) et tchèque (capitale Prague) supervisées par le Parti communiste et par l’administration fédérale (capitale fédérale Prague), qui, dans une certaine mesure, a « facilité la séparation ».

A Bayonne, nous nous sommes vraiment sentis « chez nous » !La journée du 21 juillet à Bayonne en images :

Les médias locaux sur la visite de l’Ambassadeur de la République slovaque à Bayonne :

Télévision : France 3 Aquitaine Pays Basque JT local 19/20, à sélectionner le JT du 21.7. 2015 (reportage à partir de la minute 1’50)

Presse : Sud-Ouest_Bayonne_22.7.15

Lire l’article annonçant la visite de S.E.M. Marek Eštók à Bayonne

Lire l’article sur Jozef Adamik, volontaire slovaque de la Compagnie Nazdar de Bayonne

Publicités